jeudi 12 novembre 2015

« Murs...murs : la vie plus forte que les barreaux » de Tignous

Sur le site de France Inter.



Murs...murs est un livre posthume vif, instructif et très émouvant sur un sujet à priori peu attrayant : les prisons. Émouvant parce que son auteur, Tignous est mort le 7 janvier dans l’attaque de Charlie Hebdo alors qu’il travaillait à ce reportage sur le monde carcéral. A travers son livre, paru grâce à l’énergie de sa compagne Chloé Verhlac, le dessinateur continue de vivre. Une sorte de revanche pour cet homme engagé.

Instructif, ensuite, parce que Tignous n’était pas un novice. Il s’intéressait depuis longtemps à la justice. Il avait suivi pendant cinq semaines le procès d’Yvan Colonna en 2007, et en avait livré un compte rendu ultra complet. Il avait même adhéré à l’association de la presse judiciaire. Pour le projet Murs... murs, il a arpenté pendant deux ans les prisons françaises, pour réaliser un reportage très humain. Il a écouté toutes les personnes concernées : les prisonniers, les surveillants, mais aussi les familles, les médecins, les enseignants, les directeurs… et même des religieuses. Tous témoignent d’un quotidien ultra rude, dans lequel la misère n’est jamais loin.

La vivacité de ce reportage incarné et puissant, on la retrouve dans des phrases qui claquent : "Les femmes elles ne s’évadent pas, sinon, on sait où les retrouver: à la sortie de l’école" (une surveillante du centre pénitentiaire de Rennes réservé aux femmes) ou encore "Les mineurs, c’est plus chiants que les majeurs" entendu dans les pages consacrées à l’établissement pour mineurs de Porcheville. La volonté de savoir et de témoigner transparaît à chaque page. Le livre bénéficie également d'un avant-propos très tendre de Christiane Taubira. La garde des Sceaux a en effet été associée dès l'origine à ce beau projet.


Présentation de l'éditeur:
Ils sont détenus, gardiens, avocats, médecins ou visiteurs. Pour le meilleur et pour le pire, ils partagent un temps le même espace, fait de béton et de métal. Pour le meilleur et pour
le pire, ils vivent ensemble. Et derrière ces murs, ce sont des histoires d’amour, d’amitié, de rébellion, des drames qui se nouent.
Des tranches de vie que Tignous nous raconte dans ce reportage dessiné poignant. Enquête, témoignages, correspondances, interviews, l'auteur nous emmène en immersion dans quelques-uns des plus grands centres pénitentiaires de France. Il nous montre comment l’humanité parvient à subsister quoi qu’il arrive, révélant au grand jour ces histoires dont on entend habituellement que les murmures...
Tignous, qui avait découvert le dessin d’audience et obtenu la Carte de la Presse Judiciaire à l’issu du Procès Colonna, était passionné par l’univers judiciaire et avait notamment deux projets de livres issus d’audiences sur les Prud’hommes et les femmes battues qui lui tenaient particulièrement à cœur. Génie du dessin, il se révèle une fois encore dans cette œuvre posthume en artiste engagé, humaniste et social.

Murs... murs : la vie plus forte que les barreaux
Tignous
Éditions Glénat
120 pages
25 euros

La page Facebook Tignous.

Chloé Verlhac, son épouse, et Christiane Taubira, garde des Sceaux, évoquent ce livre posthume.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire