jeudi 6 juillet 2017

Le Petit Nicolas en bande dessinée

Sur le site du Figaro.


Le 12 octobre prochain, les éditions Imav publieront un nouvel ouvrage signé Sempé / Goscinny qui réunit les premières aventures du Petit Nicolas, d'abord réalisées en bande dessinée.

Patiemment retrouvé et restauré, cet album offre de découvrir les origines du plus célèbre écolier de la littérature française.

Ces romans pour la jeunesse qui ont réjoui des générations de jeunes enfants depuis leur création en 1955, et qui s'écoulent encore aujourd'hui à plus de 300.000 exemplaires chaque année, ont d'abord été précédés par une série de planches de bande dessinée.



Rares sont ceux qui s'en souviennent. Jean-Jacques Sempé admet du reste que c'est la seule et unique BD qu'il ait jamais dessinée dans sa vie d'artiste et d'illustrateur.

C'est cette bande dessinée originale que les éditions Imav vont éditer le 12 octobre prochain.

Sempé en possède encore trois ou quatre planches originales dans son atelier parisien. 

En les montrant à l'occasion, il a suscité chez l'éditeur l'envie de les retrouver et de les rééditer. 

Ces planches délaissées, tombées dans l'oubli, se trouvaient pourtant éditées dans les pages d'une revue belge, le magazine Le Moustique.

Le petit Nicolas avant la lettre.

Jeunes auteurs en plein essor, Jean-Jacques Sempé et René Goscinny collaborent à ce journal. 

Nous sommes alors en 1955. Sempé fournit régulièrement des dessins pour Le Moustique, qui appartient à Charles Dupuis. 

Un jour, on lui demande de créer une bande dessinée. Le futur illustrateur du New-Yorker n'y connaît rien. Il demande de l'aide à son ami René Goscinny.

Les deux compères se mettent à l'ouvrage et décident de raconter leur enfance à travers un gamin à l'air réjoui, sa touffe de cheveux peignée à la diable, tout en sourire, son cartable à la main, ses culottes courtes et sa cravate rouge. 

Planche 20 du Petit Nicolas dans Le Moustique nº1567.

Sous le crayon de Sempé, le petit Nicolas sera vite reconnaissable entre mille, et proche de notre cœur peut-être parce qu'un jour nous lui avons ressemblé.

Avec le Petit Prince de Saint-Exupéry, ou encore le Gavroche de Victor Hugo, ce lutin figure parmi les garnements littéraires qui ont fait, et font encore, les délices de millions de lecteurs.

Las, la source s'était tragiquement tarie en 1977, à la mort de Goscinny.

C'est donc en restaurant les 48 pages publiées dans Le Moustique, entre 1955 et 1956 que les éditions Imav ont remis à jour ce petit trésor oublié. 

Cet album intitulé Le Petit Nicolas: la bande dessinée originale paraîtra le 12 octobre en librairie. 


À lire également:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire