jeudi 26 septembre 2013

Saint-Just-le-Martel 2013



C'est Aurel, lauréat du grand prix de l'humour vache 2012 qui a dessiné l'affiche 2013. Un jeune dessinateur aussi à l'aise dans le dessin de presse classique qu'il publie notamment au Monde, que dans l'évocation imaginée et dessinée en forme de BD de la vie « affective » de nos présidents successifs...


À l'invitation du Salon, tous les grands dessinateurs français et internationaux ont une nouvelle fois répondu, cette fois-ci sur des thème éminemment sérieux : « Traits justes... Juste pour sourire ? » « 2013, ainsi va le monde; Tunisie et Égypte, que reste-t-il de nos espoirs ? »; ou sur des thèmes à priori plus légers « Bêtes à en sourire » (animaux et dessins de presse); « Crayons gourmands et drôles de mines »...

Une exposition sera également consacrée à Wolinski et aux dessins de son dernier livre Vive la France ! paru aux éditions du Seuil, et une autre à Cabu et à ses reportages à New-York publiés dans Charlie Hebdo. L’album Cabu à New-York devrait paraître le 26 septembre 2013 aux éditions Les Arènes.



Mais Saint-Just, ce sont aussi des « coups de cœur », des coups de projecteurs sur des œuvres originales, à l'inspiration ou au style particuliers :

Ainsi Mougey, un dessinateur qui sous la houlette de Cabu a trouvé sa place depuis quelques années maintenant au Canard Enchaîné : Saint-Just présentera ses œuvres en relief (lunettes spéciales obligatoires... mais fournies !) et ses sculptures.



Ou bien encore Vial, un sacré talent de peintre ou de dessinateur et qui présentera à Saint-Just, où il a gagné naguère le Prix de l'Humour tendre, sa vision de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen.

Ainsi encore, Gab, pour une présentation très large de son travail de dessinateur, d'aquarelliste et d'affichiste, Delambre et le Canard Enchaîné, Hours et ses collègues caricaturés par dizaines, ou bien encore Kristian, ce dessinateur niçois qui depuis plus de 20 ans travaille aussi , grâce à ses dessins sans paroles pour les 10 millions de lecteurs d'un grand hebdomadaire japonais !

« Miss Liberty », sculpture de Kristian

Saint-Just-le-Martel, c'est une dimension internationale plus marquée que jamais, avec des expos individuelles, notamment celle de Turcios, un artiste colombien qui marie dessin de presse, caricature et surréalisme, avec également des expositions collectives de très haute tenue proposées par les partenaires internationaux du salon, Belges (« Les Belges ont de l'Humour »), Néerlandais (« Stéréotypes et préjugés »), Danois (« To eat or not to eat »), Israéliens (« Mille colombes et tant d'espoirs.. de paix »), Italiens (« J'ai vu un Roi »] et Allemands (« Marlène Pohle et les franchises de Nus »)...

Et puis, à l'occasion du 50ème anniversaire du traité franco-allemand, deux expositions exceptionnelles sur les relations entre les deux pays vues par les plus grands caricaturistes franco allemands :

« Allemagne, un drôle de peuple... vu par Plantu » et « Pas de deux, les relations franco-allemandes dans le dessin de presse », dessins de Plantu, Klaus Stuttmann, Tomi Ungerer, Nel, Walter Hanel, Tim, Horst Haitzinger, Wiaz, Cabu, Heiko Sakurai, ...

La presse américaine sera à nouveau à l'honneur avec les dessins des plus grands, notamment ceux de Steve Sack, prix Pullizer 2013, présent à Saint-Just avec quatre de ses collègues.


La caricature, témoin et acteur de l'Histoire :

Des expos à dominante historique et pédagogique viendront enrichir encore cette édition :

les Caricatures d'Europe (Maison Robert Schumann) tout d'abord, ou l'histoire de notre continent au travers du prisme du dessin de presse, 

une évocation de ce personnage hors du commun, journaliste et pamphlétaire, que fut Henri de Rochefort, créateur de « La Lanterne »

et puis, expo phare sans aucun doute : « Jaurès vu par la caricature »...



Les rencontres:

Saint-Just, c'est un lieu où l'on sourit, où l'on se divertit bien sûr, un lieu aussi où l'on se cultive, par les dessins, par les rencontres, les débats, les colloques autour du dessin :

Ainsi, le 4 octobre 2013, Guillaume Doizy, spécialiste du dessin de presse et Pascal Dupuy, universitaire, animeront un colloque sur le thème « 1914-1918, le dessinateur de presse, observateur ou propagandiste » auquel des chercheurs et universitaires apporteront leur collaboration.

Le samedi 5 octobre, le dessinateur Pierre Ballouhey animera une rencontre sur le thème « Égypte et Tunisie, que reste-t-il de vos (nos?) espoirs », avec des dessinateurs de tous pays, notamment des pays concernés.


MISE À JOUR

Quelques images:

Quelques présidents de la République


De Gaulle par Mougey


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire