samedi 10 septembre 2016

St. Just-le-Martel 2016: exposition «Léon Blum: la caricature contre le Front populaire»

Sur le site du Salon et sur celui de Caricatures et caricature.



Le 35e Salon International de la Caricature, du Dessin de presse et d'Humour de St. Just-le-Martel présente, du 1er au 9 octobre, une exposition «Léon Blum: la caricature contre le Front populaire», conçue par Guillaume Doizy, auteur d'ouvrages sur l'histoire de la caricature et du dessin de presse.

Figure centrale du Front populaire, le socialiste Léon Blum intéresse la caricature dès les années 1920. Haut fonctionnaire, juif agnostique, il accède à la notoriété en intégrant les cercles dirigeants de la SFIO, jusqu’à devenir président du Conseil (l’équivalent du Premier ministre actuel) en 1936. 
Rarement individualisé, Blum subit durant toute cette période les assauts de la caricature de droite (Sennep, Chancel, Roger Roy, Bib, Ralph Soupault…) violente, mais moins antisémite qu’on ne le croit souvent, la presse satirique droitière attendant la fin des années 1930 pour sombrer dans la haine anti-juive. 
Figure emblématique du socialisme gouvernemental, Blum incarne pour les dessinateurs de presse français l’image même de l’antipatriote honni qui ouvre grand les porte du pouvoir aux communistes, risquant de faire sombrer le pays dans la révolution. 
Comme peu d’hommes politiques avant ou après lui, Blum est abondamment féminisé par la caricature, procédé original qui fait du socialiste un être maniéré et loin du peuple, instrument servile et soumis à des forces démoniaques. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire