lundi 21 août 2017

Les caricaturistes québécois (4): Raoul Hunter

À partir du site de Bibliothèque et Archives nationales.

13 novembre 1984. René Lévesque propose  le «beau risque» au Parti québécois, une tentative de négocier un fédéralisme renouvelé avec le gouvernement conservateur de Brian Mulroney.

Raoul Hunter est né à Saint-Cyrille-de-Lessard dans le comté de L'Islet le 18 juin 1926 et fait des études classiques au Collège de Saint-Anne-de-la-Pocatière.

Diplômé en 1953 de l'École des Beaux-Arts de Québec, il étudie pendant deux ans la sculpture et l'histoire de l'art à Paris.

En 1956, il entre au quotidien Le Soleil de Québec comme caricaturiste éditorialiste et il y fera carrière jusqu'en 1989.


3 avril 1958. Prix du journalisme canadien, 1958.
 John Diefenbaker fait élire 50 députés au Québec.

30 novembre 1967. Prix du journalisme canadien, 1967.
L'ingérence de la France ressemble à celle de De Gaulle à Londres durant la Seconde Guerre mondiale.

1er décembre 1970. Pierre Elliott Trudeau.

9 février 1986. Le Québec passe d'un seul député conservateur à 58 aux élections de 1984.

Parallèlement au dessin éditorial, il enseigne à l'École des Beaux-Arts à Québec de 1955 jusqu'en 1969, puis à l'École des arts visuels de l'Université Laval de 1978 à 1981. 

La sculpture étant sa passion, il produira près d'une cinquantaine d'oeuvres tel des monuments, des bustes, des bas-reliefs et des statues ainsi que plusieurs médailles commémoratives.

William Lyon Mackenzie King, 1968. Bronze, Colline du Parlement, Ottawa.
Photo © Denis Hunter.


Mère Émilie Gamelin, 2000. Bronze, station de métro Berri-UQAM, Montréal. 
Photo: Archives de la STM.

Alphonse Desjardins, 1971. Photo © Denis Hunter.

Plusieurs expositions présenteront ses oeuvres tant au Québec que dans d'autres villes américaines ou européennes. 



En 1985, paraîtra Hunter caricaturiste, une publication, préfacée par Robert LaPalme, contenant une sélection de quelque 180 dessins marquants.



Son fils Denis a également publié en 2010 Le trait dans tous ses états, dans lequel on découvre le double parcours de l'artiste. Cet ouvrage de 288 pages est riche en illustrations, photos et caricatures.

Raoul Hunter a été nommé à l'Ordre du Canada en 1989.


À lire également:

« Raoul Hunter: malheureux de ne plus être caricaturiste » dans Le Soleil.
« Raoul Hunter, l'artiste du quotidien de Québec » dans Le Soleil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire