samedi 27 septembre 2014

Festival de St. Just-le-Martel édition 2014

Affiche de Daryl Cagle

Tous les détails:


* À L'HONNEUR : Daryl Cagle

- Daryl Cagle, Lauréat 2013 du Grand Prix de l'Humour Vache, auteur de l'affiche 2014.

Il sera présent cette année encore par des dessins sur Poutine, les événements de Ferguson et des vues sur l’actualité mondiale. Il sera accompagné de Nate Beeler, Rick McKee et Steve Sack.

Daryl Cagle, dessinateur au « NBC News » est créateur du syndicat Cagle Cartoons.

Nate Beeler est le caricaturiste attitré du Columbus Dispatch, le plus grand journal en circulation dans l'Ohio.

Steve Sack est le gagnant 2013 du Prix Pulitzer. Il dessine pour le Minneapolis Star-Tribune et est aussi sculpteur.

Rick McKee, originaire de Tallahassee, en Floride, a été caricaturiste pour le Augusta (Géorgie). Ses caricatures sont publiées dans plus de 800 journaux.


* À LA UNE : Loup : L’art comptant pour rien


Fils d’industriel, il est né à Arles en 1936.  
Il entre aux Beaux-Arts de Lyon en 1954 et débute dans le dessin de presse sur le tard, déçu par son métier d’architecte.
En 1974, il s’adonne à la BD puis vient au dessin politique. 
Initiateur de la séquence "La Revue de Presse" pour l’émission TV "Droit de réponse".  
Créateur de marionnettes TV en 1981, de nombreux puzzles- gag édités en Allemagne. 
Albums, cartes postales, posters, illustrations de livres pour enfants. 
Primé aussi à Epinal en 1991.


* LES EXPOSITIONS COLLECTIVES DE PRESTIGE :

- «Traits justes» (caricatures et dessins de l’année 2014) : tous les grands dessinateurs de presse du moment…

De tous les continents, ils adressent leurs dessins à Saint-Just-le-Martel : de tous les pays d'Europe, bien sûr, mais aussi de Chine et des U.S.A., de Corée et d'Afrique, d'Inde et d'Argentine... Ils dessinent le monde, « croquent » les grands hommes... et l'année 2014 n'a pas été manqué de sujets d'inspiration, parmi lesquels :

«Le dessin de presse en Syrie», exposition proposée par Saad Hajo

Dessins d’art contre la guerre
Les voix des caricaturistes syriens en trois ans de la révolution
Au début de 2011, un groupe de jeunes gens, parmi lesquels nous pouvons trouver intellectuels, musiciens et peintres, ont commencé à protester à Damas et à la ville méridionale de Deraa. Leur but était de faire valoir leurs droits civils, qui comprenaient la liberté d'expression, liberté de la presse, la liberté de créer des partis politiques, et la récupération de la société civile qui avait existé avant Baath au pouvoir. Pendant les quarante années de régime Baas, cette société civile avait été soumise à la militarisation. Elle avait été privée d'une véritable vie politique, et la corruption et l'abus des ressources nationales ont été encouragés.

Ainsi, cette exposition tente de mettre en lumière les œuvres de différents artistes syriens au cours des trois dernières années et demi. Certains d'entre eux vivent encore en Syrie, tandis que d'autres ont été forcés de la quitter. Beaucoup de leurs œuvres ont été sur différentes chaînes de télévision et sur les réseaux sociaux.. Certains journaux français ont également abordé le sujet de ces artistes intéressants, tels que Le Monde. Il existe aussi un site important qui publie non seulement ces œuvres d'art, mais toutes les autres initiatives créatives apparues au cours des dernières années en Syrie. Le site est appelé La Mémoire Créative de la Révolution syrienne. http://www.creativememory.org/?lang=en

Peut-être que cette exposition contribuera à une réflexion plus profonde de la tragédie syrienne. Elle pourrait aussi encourager le peuple syrien pour leurs demandes de liberté, de justice sociale, de liberté de la presse, de liberté de convictions politiques, et d'égalité de tous, indépendamment de la religion, la race et le sexe.


«Le dessin de presse en Afrique» : exposition proposée par le Fescarhy, festival de Yaoundé au Cameroun.

La caricature est un art qui permet de passer un message par un coup de crayon vif et incisif; c’est aussi un genre journalistique particulier qui pousse les journalistes-caricaturistes à la sociocritique, bref à prendre des libertés sans en prévoir les limites. Afin de promouvoir cette profession, d’offrir un cadre de réflexion, de concertation et d’échanges aux différents acteurs, l’ONG Irondel a initié en 1995, un Festival : le Festival International de la Caricature et de l’Humour de Yaoundé. Le Fescarhy est ainsi devenu un moment important dans le calendrier culturel de l’Afrique.
Depuis une quinzaine d’années, le Fescarhy à travers ses thèmes pointilleux s’est forgé une place au milieu des grandes manifestations culturelles nationales et internationales. Lieu de rencontre et d’échanges entre les professionnels camerounais, africains et européens, le Fescarhy est devenu une institution, en Afrique Centrale, dans le domaine de la caricature : une grande plateforme d’échanges et d’activités au sortir de laquelle de nombreux partenariats se sont fixés et de nombreux liens sont nés, présageant ainsi de beaux jours pour le dessin africain.


« Poutine – Ukraine - Crimée », exposition proposée par Mikhail Zlatkovsky


Les relations entre la Russie et l'Ukraine sont des relations internationales bilatérales complexes qu'entretiennent la Fédération russe et l'Ukraine, deux États limitrophes de l'espace post-soviétique. Ces relations sont amplement tendues en 2014 en raison de la crise de Crimée, qui voit la Russie annexer la Crimée et Sébastopol, territoires préalablement ukrainiens.
Cette exposition montre les différents aspects du conflit








«Le monde vu par les dessinateurs australiens et Humour australien»


L'Association des Cartoonists Australiens (Australian Cartoonists' Association) (ACA) est fière de participer au Salon en 2014 avec une exposition contenant des oeuvres de cinquante membres du ACA.
Quatre membres du ACA seront en France afin de représenter la communauté des cartoonists d'Australie.
L'Australian Cartoonists' Association est la plus vieille association de cartoonists au monde, fondée en 1924.






« Paris bien vale una risa », exposition argentine

L’Exposition collective d'humoristes graphiques argentins : « Paris vaut bien un sourire ». C'est un hommage avec humour à la ville de Paris qui, depuis toujours, a su faire tomber amoureux d'elle les artistes argentins malgré les 11000 km de distance qui nous séparent d’elle.
De Gardel à Cortázar, de Berni à Copi, une quarantaine d'humoristes argentins parcourent avec leur imagination les ruelles de Montmartre, ils dessinent l'Arc de Triomphe, trempent leurs pinceaux dans la Seine et caricaturent Napoléon assis dans un café du quartier Latin. Ils cherchent témoigner de leur amour (et de leur humour) éternel pour la Ville Lumière. L'humour argentin, inspiré par cette ville mythique fait une escale à Saint Just le Martel avec l’aide de l ‘Alliance Française de Buenos Aires.


« Caricaturistes, fantassins de la démocratie »



Exposition en partenariat avec Cartooning for Peace et Actes Sud de 12 dessinateurs : Plantu, Willis from Tunis (Tunisie), Zlatkovsky (Russie) , Boligan (Mexique), Rayma (Vénézuela), Danziger (USA), Kichka (Israël), Boukhari (Palestine), Zohoré (Côte d’Ivoire), Slim (Algérie), Pi San (Chine) et Glez (Burkina Faso) dont le film sera diffusé au Cinéma Rex de St Léonard de Noblat le samedi 4 octobre à 20h30.








* CARTE BLANCHE À …

- Pichon, « En scène », caricatures

Né le 5 août 1945 à Redon (Ille et Vilaine). 
Père écrivain et mère comédienne.
Lycée jusqu'au BEPC.4
Quatre ans à l'École des Arts Appliqués de Paris. 
Six mois maquettiste à l'Écho de la Mode
Premier dessin publié en 1966, depuis vit de ses dessins.
A publié entre autres revues, dans Hara-Kiri, Lui, Plexus, Le miroir fantastique, Le miroir du cyclisme, Penthouse, Playboy,...
Actuellement dans Fluide Glacial, Le Psikopat, Entreprises et Carrières, Phosphore. 
Quatorze albums, dont les 2 derniers, « La vie exemplaire de Mme La Pute » et « La vie des Pauvres » sortiront le 25 septembre. 
Quelques prix (rigolos): « Le Bonnet d'âne », à Saint-Malo; « La coucourde d'or », Le Prix du graphisme à Lussac (2 fois) et Le Prix de l'imprimeur à Louviers


* CLIN D'ŒIL À  « Roth : Caricatures et contrepèteries »













* LES EXPOSITIONS « HISTORIQUES » :

- Alfred Le Petit et la diversité du métier de dessinateur de presse

Dessinateur de presse, fondateur de journaux satiriques, Alfred Le Petit (1841-1909) incarne la figure type du caricaturiste politique de la fin du XIXe siècle. Engagé en faveur de la République radicale, puis boulangiste et finalement anti-dreyfusard, Le Petit tutoie les grands noms de la presse satirique des années 1870 à 1900. 
Musicien, imitateur, membre des Arts Incohérents, auteur d’ouvrages satiriques illustrés et de feuilles volantes à succès, anticlérical véhément, Alfred Le Petit expérimente la photographie autant que la peinture, pourfend la censure quand elle limite sa liberté d’expression et goûte même à la prison. L’exposition qui s’appuie sur de riches archives familiales (photos, lettres, documents divers) retrace l’itinéraire du dessinateur et explore la diversité de ses expérimentations visuelles, de ses débuts à Rouen à sa fin de carrière à Paris.

Exposition conçue par Guillaume Doizy


- LES GRANDES RÉTROSPECTIVES :

- « Le journal « Le Grelot »

La deuxième moitié du XIXème siècle a connu la parution d’un très grand nombre de journaux satiriques conçus sur le même modèle: 4 pages, un format in folio, un grand dessin colorié en première page.
Les trois plus importants ont été L’Eclipse (1868-1876) 400 numéros, Le Don Quichotte (1874-1893) 1000 numéros et Le Grelot (1871-1907) environ 2000 numéros. L’exposition de journaux originaux, souhaite montrer l’évolution du Grelot pendant les 30 premières années de la IIIème République et surtout le travail de ses principaux dessinateurs: Bertall, Alfred Le Petit, Pépin, Gravelle, Fertom ....









« Ils (elles) ont une grosse tête »


Oui, mais une grosse tête sur le petit corps d’une personne ou d’un animal.
Dans le cadre du dessin de presse, il s’agit en général de portraits-charge.
Les caricaturistes de la presse satirique ont usé, voire abusé, du procédé grosse tête/petit corps entre 1860 et 1900.
L’exposition donne à voir le travail des précurseurs, des maîtres du genre et des suiveurs au XIXème siècle et des continuateurs au XXème.








* LA PRESSE SATIRIQUE AUJOURD'HUI

« Coco, billets d'humeur »

Coco, de son vrai nom Corinne Rey, née le 21 août 1982, en Haute Savoie (Annemasse) est dessinatrice de presse, d'humour et caricaturiste.
A fini ses études en juin 2008 (DNAP avec félicitations du jury et DNSEP avec mention pour l'engagement et la diversité du travail)
Vit et travaille à Paris.
Publie aujourd'hui à Charlie Hebdo, Les InrocKuptibles, l’Écho des Savanes, Psikopat, Vigousse (CH), l'Humanité ... 
Dessine régulièrement sur Arte dans l’émission 28 Minutes (dessin en direct) 
Dessine pour de nombreuses manifestations caritatives (au profit de France Terre d'Asile, Droit au Logement, l'Unicef, Les Restos du Coeur...)
Grand prix de l'Humour vache 2010 (St Just le Martel), 2ème à la biennale Bourse Jeune Talent du dessin de presse de la BNF (en 2010 et en 2012) (Paris), 1er prix Crayon d'Or 2010 (Tourcoing), Trophée Jeune Talent 2009 (Tourcoing) 


Et beaucoup d'autres activités sur la page web du Festival.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire