mardi 29 août 2017

Les caricaturistes québécois (6): Roland Pier

D'après un article de Jérôme Dussault sur le site de la FPJQ.

René Lévesque défiant Pierre Elliott Trudeau. Journal de Montréal, date inconnue.

Roland Pier est né dans la région parisienne en 1936 et débarque à Montréal en 1960 après son service militaire.

Il séjourne dans l’Ouest canadien durant deux ans pour apprendre l’anglais et travaille dans des fermes, dans les mines, aux chemins de fer, dans des restaurants, principalement à Winnipeg et à Calgary.

De retour à Montréal en 1962, il rencontre sa femme, des enfants naissent et, finalement, il oublie le retour en Europe.

Il dessinera à la pige et est engagé au Journal de Montréal trois ans plus tard.

Au départ, on lui demande d’illustrer les textes des procès au Palais de justice.

Il travaille aussi brièvement à la mise en pages, à la maquette et à la correction des textes destinés au Journal de Québec

Puis, après la Crise d’octobre 70, on lui confie la réalisation de la caricature éditoriale.

Jean Doré poursuit ses vacances alors qu'un déluge transforme l’autoroute Décarie en canal,
Journal de Montréal, juillet 1987.

La Cour suprême refuse de se prononcer sur la question de l'avortement, Journal de Montréal, 1988.

Brian Mulroney propose un traité de libre-échange avec les États-Unis, Journal de Montréal, 1988. 

Les athlètes est-européens sont soupçonnés de dopage, Journal de Montréal, 1988.

Michail Gorbatchev tente de maintenir l'URSS intacte, Journal de Montréal, 1989.

Pierre Elliott Trudeau et son successeur au PLC dénoncent l'Accord du La Meech, Journal de Montréal, 1989.

Tâche dont il s’acquittera avec brio durant 30 ans avant de revenir prioritairement, à partir de l’hiver 2000, aux dessins sur les histoires judiciaires.


Plusieurs de ses caricatures ont fait jaser

Parmi ses créations qui ont suscité une certaine controverse, il se rappelle notamment un dessin d’une voiture Ford dans les années 70 avec un rétroviseur près des roues. 

C’était pour y garder un œil puisque, peu de temps auparavant, certains véhicules de ce fabricant avaient en effet perdu une roue en circulant. 

«Ford avait retiré ses publicités dans Le Journal pour un temps», se rappelle «Monsieur Pier», comme l’appelait Pierre Péladeau.


Roland Pier prend sa retraite en 2001 et son poste sera comblé par Marc Beaudet qui l'occupera pendant 15 ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire