vendredi 11 mai 2012

Un tribunal «sauve» la cigarette d'Albert Camus

Du site de France Info.

La célèbre photo d'Albert Camus signée Henri Cartier-Bresson

Un tribunal vient de sauver la cigarette d'Albert Camus, ou plutôt la photo d'une cigarette ; elle s'affiche en grand, sur le fronton d'une médiathèque, à Clapiers, près de Montpellier.

La médiathèque Albert Camus rend hommage au prix Nobel de littérature. La photo est célèbre ; elle est signée Henri Cartier-Bresson. L'écrivain nous regarde. Le col de son manteau est relevé. Sur ce cliché, Camus ressemble à un héros de cinéma. Il sourit, mais à peine. Entre les lèvres, il a une cigarette.

Cela choque Thierry Teulade. Depuis des mois, cet élu écologiste de Clapiers demande le retrait de la photo, car, selon lui, l'affiche viole la loi Evin : elle ferait la publicité du tabagisme. L'élu a donc déposé une requête devant le tribunal administratif.

La justice vient de rendre sa décision. Elle donne raison à l'agglomération, qui est propriétaire de la médiathèque. Vous lirez les détails sur le site internet de Midi-Libre et sur celui du Figaro. Pour le tribunal, l'affiche "n'encourage pas la consommation de tabac (...) elle vise seulement à mettre un visage sur le nom de l'écrivain-philosophe". Ce n'est ni une propagande ni une publicité en faveur du tabac. Il s'agit d'une œuvre d'art. L'image peut rester où elle est.


D'autres clichés ont connu un sort différent. Une photo de la pipe de Jacques Tati, par exemple - la fameuse pipe de monsieur Hulot. Dans le Figaro, Angélique Négroni rappelle qu'il y a trois ans, à Paris, la RATP a fait modifier l'affiche d'une exposition consacrée au réalisateur. Elle a fait disparaître la pipe. Il y a deux ans, elle a aussi refusé les affiches du film "Gainsbourg, vie héroïque", car de la fumée sortait de la bouche du chanteur.


La RATP n'est pas la seule à bannir les représentations du tabac. En 2005, la bibliothèque nationale de France a retiré son mégot à Jean-Paul Sartre, pour l'affiche d'une exposition. En 1996, la Poste a édité un timbre à l'effigie d'André Malraux, en gommant là encore une cigarette. Il y a d'autres exemples. Même Claude Evin, le père de la loi sur le tabagisme, dénonce le zèle de ceux qui veulent interdire toute image de cigarette.




Mais à Clapiers, dans l’Hérault, l'affaire n'est pas terminée. Selon Midi Libre, l'élu écologiste, Thierry Teulade veut maintenant saisir la cour administrative d'appel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire