mercredi 9 mai 2012

Prix international du dessin de presse (2)

© Firoozeh Mozaffari / Cartooning for Peace

La première édition du Prix international du dessinateur de presse a récompensé quatre jeunes dessinateurs iraniens.

À l'occasion de la première édition du Prix international du dessinateur de presse, pas moins de quatre jeunes dessinateurs iraniens ont été récompensés, le 3 mai. Ces artistes défendent à coups de crayon les droits de l'Homme, la liberté de la presse et d'expression, malgré la censure.

"Ce prix récompense non pas un dessin précis, mais bien une carrière de dessinateur de presse", explique Marie Heuzé, cofondatrice de l'association Cartooning for peace et de ce prix.

Pourquoi quatre lauréats? "Ils représentent la nouvelle génération de dessinateurs en Iran. Aujourd'hui, deux sont en exil à Paris et deux autres travaillent toujours en Iran, mais ils sont tous les quatre témoins de ce qui se passe là-bas, des difficultés à être publié."

Le prix a été créé par les deux dessinateurs Jean Plantu et Patrick Chappatte, cofondateurs de Cartooning for peace, soutenus par la ville de Genève. Il sera remis tous les deux ans.

Le jury

Les dessinateurs Jean Plantu (Le Monde, L'Express), Patrick Chappatte et Liza Donnelly (New Yorker), Kenneth Roth, directeur exécutif de Human Rights Watch et Pierre Maudet, maire de Genève, ont constitué ce premier jury. Le prix a été remis le 3 mai par le maire de la ville de Genève et Kofi Annan, prix Nobel de la Paix et président d'honneur de Cartooning for peace.

 Les lauréats du Prix international du dessinateur de presse:


Firoozeh Mozaffari, dessinatrice et caricaturiste depuis dix ans pour des titres de presse iraniens, est très attachée à la condition des femmes et a reçu de nombreux prix.
© Firoozeh Mozaffari / Cartooning for Peace

Mana Neyestani a été emprisonné après la publication d'un dessin pour la presse enfantine en 2006. Il vit depuis à Paris, en exil.
© Mana Neyestani / Cartooning for Peace
Hassan Karimzadeh, directeur artistique, graphiste et dessinateur de presse indépendant. Il a été condamné à dix ans de prison pour un dessin pouvant être interprêté comme une caricature de l'Ayatollah Khomenei. Libéré après deux ans de détention, il a reçu de nombreuses distinctions à travers le monde.
© Hassan Karimzadeh / Cartooning for Peace

Kianoush Ramenazi a publié ses dessins dans de grands quotidiens iraniens jusqu'en 2009, avant de fuir son pays. Il milite pour l'abolition de la peine de mort et vit depuis à Paris.
© Kianoush / Cartooning for Peace


Du 3 mai au 3 juin à Genève, l'exposition "Dessins pour la paix" réunit près de 40 dessins des 4 lauréats et 60 dessins de célèbres dessinateurs de presse internationaux autour des thèmes de la liberté d'expression, du printemps arabe et de la condition des femmes.

Manuel pédagogique:






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire