vendredi 6 octobre 2017

Chroniques du 9e art

Sur le site de l'ONF.



Présentée par l’ONF, Canal+ et Sacrebleu, la collection Chroniques du 9e art rend hommage à la grande affinité entre deux formes d’art : la bande dessinée et le cinéma d’animation.

À travers 4 histoires de 3 minutes tirées du quotidien, elle révèle le style et l’imaginaire fascinant de créateurs québécois (Guy Delisle, Zviane) et français (Aude Picault, Lewis Trondheim, Jean Matthieu Tanguy) renommés. 

Chronique panoramique



Tous ces gens silencieux dans le train, qui sont-ils vraiment et à quoi peuvent-ils bien réfléchir en ce moment même ? 
Avec finesse et esprit, les artistes visuels français et coréalisateurs Lewis Trondheim et Jean Matthieu Tanguy se sont amusés à donner une voix à leurs pensées hypothétiques. 
Cette voix est celle du chanteur et musicien Thomas Fersen, qui assure la narration du film avec un ton faussement publicitaire. 
Conçu comme un magnifique travelling latéral dans un wagon de train, Chronique panoramique est un court métrage d’animation qui transforme un moment banal dont nous avons tous fait l’expérience en un captivant voyage teinté d’humour pince-sans-rire. 

Réalisé par Lewis Trondheim et Jean Matthieu Tanguy - 2017 | 3 min


La dent 

Tous les enfants savent très bien que perdre une dent permet de vivre une expérience magique : la venue de la petite souris pendant la nuit pour laisser une surprise. 
Mais pourquoi, cette fois-ci, n’est-elle pas passée récupérer la dent placée sous l’oreiller ? 
À toute question de son fils, un père doit avoir la réponse… 
Dans ce court métrage d’animation simple et efficace, le bédéiste québécois Guy Delisle renoue avec le célèbre personnage de sa populaire série d’albums Le guide du mauvais père, publiée depuis 2013 aux éditions Delcourt. 

Réalisé par Guy Delisle - 2017 | 3 min


La pureté de l'enfance



En préparant son déménagement, Zviane retrouve par hasard une vieille cassette audio qui devient une porte d’entrée fascinante vers son imaginaire et sa vision du monde lorsqu’elle était enfant.
C’est à partir de cet enregistrement réel que la célèbre bédéiste québécoise a créé La pureté de l’enfance, un film d’animation ludique à deux narratrices : la Zviane d’hier et celle d’aujourd’hui.
Guidée par sa propre voix d’enfant, l’auteure des Deuxièmes emploie diverses techniques évoquant la naïveté des dessins de jeunesse pour mettre en images, trente ans plus tard, le récit loufoque qu’elle avait alors imaginé.
Il en résulte un court métrage hilarant qui vient justement remettre en question cette « pureté »… que l’on a peut-être tort de prêter aux petits.

Réalisé par Zviane – 2017 | 3 min


L'amour libre



Dans un café parisien, deux bonnes amies, l’une célibataire et l’autre en union « libre », se réunissent pour faire le point sur leur vie et leurs amours.
Avec ce court métrage rempli de non-dits qui en disent bien long, la bédéiste française Aude Picault (Moi je) livre une délicieuse ode aux relations amoureuses parfois complexes des temps modernes. Plus encore, elle fait un clin d’œil affectueux mais lucide à l’amitié au féminin… et à la jalousie, l’envie ou le jugement qui se cachent souvent derrière les plus belles paroles.

Réalisé par Aude Picault - 2017 | 3 min

Aucun commentaire:

Publier un commentaire