samedi 16 juin 2012

À chacun son Mugabe...

Du site Poil à croquer de Damien Glez.


Il n’existe pas UNE bonne caricature. LA caricature parfaite est une chimère. C’est pour cette raison que les écoles de journalisme ou que celle des Beaux-Arts peinent à enseigner cette forme d’expression hybride. Pas de mètre étalon du “portrait-charge”…

Chaque dessinateur de presse a son style, très fouillé pour les uns, épuré pour les autres. Certains s’accrochent à l’impératif de la ressemblance formelle. D’autres la négligent consciemment, privilégiant l’identification par le contexte, le décor et quelques fois un nom écrit sur une mallette ou un vêtement.

Une bonne caricature? C’est une caricature expressive, qui a de la personnalité, de l’originalité…

Démonstration par l’exemple que chaque style a sa place: une série de caricatures du président zimbabwéen Robert Mugabe, l’un des rares dirigeants africains à être caricaturé de par le monde; dinosaure appétissant pour tout cartoonist. Points commun de toutes ces représentations sur le plan physique: la petite moustache verticale et la paire de lunettes démesurée.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire